Documentation informative sur les SPAM

Le SPAM, courriel indésirable ou pourriel est un email non sollicité. Il s'agit en général d'envois en grande quantité effectués à des fins publicitaires ou d’attaque.

Un HAM est un courrier sain opposé au SPAM. Jeux de mot anglais sur HAM (jambon) et SPAM (marque de jambon en boîte connue pour ses publicités répétitives).

La détection s’effectue via un Anti-SPAM, sur le même principe qu’un Anti-Virus, mais celui-ci fonctionne sur une méthode de notation. Pour chaque e-mail, l’Anti-SPAM effectue de nombreux tests (Possède des liens ? des images ? des mots-clefs interdits ? est envoyé par un serveur connu ? …). Une note est ensuite attribuée à l’e-mail. Si le score est supérieur à un seuil prédéfini, l’e-mail sera identifié comme un SPAM et traité en conséquence : accepté mais déposé dans un dossier junkmail, Junk, Courrier Indésirable, (selon le client de messagerie utilisé).

Parfois, le score de détection n’est pas adapté à la réalité, trop important, ou trop faible, certains e-mail ne sont pas traités comme ils le devraient (on parle de faux positifs et de faux négatifs).

Une méthode efficace pour améliorer le taux de détection sur votre serveur iPasserelle est d’alimenter la base de référence de l’Anti-SPAM. Le principe consiste à indiquer au serveur les erreurs qui ont été faites. Cela permet de rendre la détection de plus en plus intelligente. Cet apprentissage doit être alimenté en continu par les utilisateurs.

Ainsi, si un HAM apparaît dans le dossier junkmail (un faux-positif), il vous suffit de le déplacer dans un autre répertoire (votre boite de réception par exemple). À l'inverse, un SPAM qui arriverait dans votre boite de réception (un faux-négatif, donc) peut être déplacé dans le répertoire junkmail. l’Anti-SPAM fera des analyses statistiques sur le contenu de ces mails pour ajuster les scores. Cette méthode peut se révéler très efficace, mais nécessite un temps d’apprentissage pour que le filtrage s'améliore.

En effet, il faut au moins 200 déplacements d'e-mails de chaque type pour que l’Anti-SPAM prenne en compte cet apprentissage. Ainsi, plus les signalements seront nombreux, plus le filtrage sera efficace sur le long terme.

Il est également possible, en mesure d’urgence, de placer manuellement des adresses emails au cas par cas en liste blanche ou en liste noire, pour un traitement immédiat. Vous pouvez donc signaler ces adresses emails pour lesquelles vous souhaitez un filtrage arbitraire et non adaptatif.

Comme expliqué précédemment, vos propres e-mail subiront sans doute une batterie de test par l’Anti-SPAM de votre destinataire. Si votre email ne respect pas certaines bonnes pratiques, il aura plus de chance d'être détecté comme du SPAM. Voici quelques bonnes pratiques à adopter :

  1. Soignez votre nom d’expéditeur et l’objet de votre email. Par exemple, n'écrivez pas le sujet entièrement en majuscules.
  2. Évitez les mots clefs publicitaires (gratuit, offre, promo, urgent, 50 %, gagnez, …).
  3. Soyez sobre dans la mise en forme de votre email. Évitez de trop utiliser les couleurs, le gras, italique, …
  4. Évitez d'utiliser de grandes images et, si vous placez des images, n'oubliez pas le texte alternatif.
  5. Évitez d'utiliser le html ou associez une version “texte seul” à votre mail en html.
  6. Limitez le poids de vos emails, évitez les pièces-jointes volumineuses en favorisant plutôt des liens de téléchargement à la place.
  7. N'utilisez pas de raccourcisseur de lien (bit.ly …) dans vos e-mails.
  8. Pour du publipostage, assurez-vous d'inclure les informations de désabonnement.
  9. Évitez de rédiger pas vos emails depuis un logiciel de traitement de texte (Microsoft Word, …).
  10. Évitez de rédiger entièrement vos emails en lettres capitales.
  11. Évitez les vidéos ou animations incluses.
  • doc_ipasserelle/utilisateurs/documentation_informative_sur_les_spam.txt
  • Dernière modification: 05/07/2017 15:42
  • par heuzef